delacretaz-org
Home
Balades
Peche
Via Ferrata
Photos Via Ferrata
Grottes
Liens favoris
Via Ferrata d'Ornans

Bienvenu dans la ville de Gustave Courbet peintre français du 19eme, chef de file du mouvement réaliste. C’est très belle petite ville avec beaucoup de cachet située sur les rives de la loue. Pour s’y rendre ce n’est pas trop difficile la route est indiquée depuis Pontarlier mais si vous disposez d’un GPS n’hésitez pas. Quand on est habitué au route cantonale Suisse on est assez surpris par les routes départementale Française…. Chez nous on appel ça des chemins vicinaux… Compter environ 2 heures de route depuis Cossonay donc a peu près 2 heures 15 depuis Lausanne. Attention éviter absolument les créneaux horaires de pendulaire ! La douane de Vallorbe est facilement surchargée…

 

Arrivé à Ornans, le via ferrata est parfaitement indiquée. Il vous suffit de suivre les panneaux jusqu’au petit parking d’où débute le chemin d’approche. Comme souvent en France, un panneau didactique vous accueil au départ du chemin d’approche avec un rappel des règles de sécurité, des techniques de base et un topo détaillé. Le chemin grimpe fort dans les vergers puis rejoint la forêt clairsemée en dessous de la falaise. Après environ 15 minutes de marche d’échauffement, on rejoint le départ de la via avec un nouveau panneau d’instruction. Le temps de s’équiper et s’est parti !

 

Départ par une petite échelle puis une jolie petite verticale. La suite est une via latérale avec des passages ludiques : poutre, pont de singe, une petite descende suivie d’une belle remontée, un pont népalais qui bouge bien et c’est déjà la fin de cette voie courte mais variée. 3 échappatoires permettront une sortie à ceux qui ne sente pas de faire cette voie en entier. La sortie est elle une sortie ou la quatrième échappatoire ? Pour moi c’est la sortie. En effet de ce point les plus courageux pourront se lancer une extension qui à mes yeux n’apporte pas grand-chose. J’apprécie les voies engagées, un peu physique, bref sportive mais là c’est trop et ça en devient absurde. De la difficulté pour la difficulté. Aucun autre intérêt pour se tronçon que la performance pure. Les amateurs de ce genre de difficulté trouveront surement plus leur compte en escalade de bloc. Je me demande jusqu’ou peu aller la surenchère de la difficulté ? Pourquoi ne pas faire cette extension avec les mains attachée dans le dos et en s’aidant uniquement des dents ? Sympa non ? Bref je ne suis absolument pas convaincu par cette extension. Trop physique et trop engagée pour pouvoir apprécier. Je crois que l’on mélange un peu les genres. Lorsque l’on s’engage dans une via c’est certes une activité sportive, intense et verticale mais ce n’est pas de la performance pur. Pour ça il y a les salles d’escalade.  Je l’ai toutefois terminée ce qui semble ne pas être le cas de tout le monde au vue des nombreux avertissements sur le parcours. Une extension oui mais si s’est pour aller récupérer les gens en hélico je ne suis pas sur que se soit intéressant… Enfin si le cœur vous en dit lancer-vous, mais n’oublier pas de prendre une vache avec vous et idéalement une corde et un descendeur…

 

Le retour de la via se fait par la crête de la falaise puis par le chemin d’accès. Sans l’extension, vous aurez fait le tour en une heure.































































Via Ferrata d'Ornans
Via Ferrata des Echelles de la Mort
Via Ferrata des Baumes du Verneau
Via Ferrata de la Roche au Dade
Via Ferrata de la cascade
Via Ferrata d'Aletsch
Via Ferrata du Belvédère
Via Ferrata du Trichodrome
Via Ferrata de Tières
Via ferrata du Fort Leaz
Via ferrata Gabi Simplon
Via Farinetta
Via Ferrata Val de Bagnes
Via ferrata du Rostock Eiger Nordwand
Via ferrata du Tierbergli
Via ferrata du Beaufortain
Via Ferrata de Sixt Fer à Cheval
Via ferrata de La Clusaz
Via Ferrata d'Aussois
Via ferrata d'Avoriaz